3.12.14

221B Baker Street

                                          DE : Graham MOORE
EDITION : Pocket
PAGES : 512
LANGUE : Français
LIEUX : Norwood, Hindhead, Millhead & Londres (ANGLETERRE) | New York (ETATS-UNIS) | Chutes de Reichenbach (SUISSE)
PERSONNAGE(S) : Arthur Conan Doyle, Bram Stocker, Harold White...
THEMES : Enquêtes | Sherlock | Historique
RÉSUMÉ DE L’ÉDITION
Octobre 1900, Londres. Après avoir reçu un étrange courrier, Conan Doyle se retrouve mêlé à la disparition de plusieurs jeunes filles dans les bas-fonds de la ville. Sur les traces d'un tueur en série, il demande l'assistance d'un de ses amis, l'écrivain Bram Stoker, auteur de Dracula.

Janvier 2009, New York. C'est un grand jour pour Harold White : son article mettant en parallèle les exploits de Sherlock Holmes et la naissance de la médecine légale lui vaut d'être intronisé dans la prestigieuse association des « Baker Street Irregulars ». C'est aussi un grand jour pour ladite association : Alex Cale, l'un de ses membres les plus renommés, vient de retrouver le « Saint-Graal » des fanatiques de Conan Doyle, le fameux tome perdu du journal intime de l'écrivain, couvrant les mois d'octobre à décembre 1900. C'est en effet à cette époque que Conan Doyle, après avoir fait mourir Sherlock Holmes sept ans plus tôt au grand dam de ses admirateurs, a décidé, pour une raison demeurée inconnue, de faire revivre le célèbre détective. Mais Alex Cale est assassiné avant d'avoir pu dévoiler le contenu du fameux journal et Harold, inspiré par l'art de la déduction de son illustre modèle, se lance sur la piste du meurtrier.
MON AVIS
          Bien que je connaissais de nom Sherlock Holmes et son auteur, Arthur Conan Doyle, je ne me suis jamais vraiment intéressée à ce détective et ni à cet auteur. Certes, je connaissais Sherlock et son acolyte par le biais de la série de BBC mais c'était tout. Je lis très peu de policier, alors forcément lorsque je pense en lire un, je m'attends à une enquête même si elle n'est pas extraordinaire, au moins étonnante !

          221B Baker Street avait tous les ingrédients pour être alléchant : un côté historique, la mise en scène de personnes ayant vraiment existées, deux enquêtes pour le prix d'une...Il n'en fallait pas plus !
Dans ce livre, le lecteur suit parallèlement à l'enquête que mène Arthur Conan Doyle en 1900, une autre en 2010 qui est menée par Harold White. Le lecteur se doute que les enquêtes sont liées.
Cependant lorsque l'on fait un tel choix, il faut vraiment avoir deux enquêtes qui tiennent la route et surtout deux enquêtes qui sont du même niveau. Or, dans l’œuvre de Graham MOORE ce n'est pas le cas. Ce qui était un point positif devient un élément qui tire le roman vers le bas ou pour être imagé, dans les tréfonds du Londres du début XXème.

          La première enquête est celle menée par Harold, un jeune membre des "Baker Street Irregulars" – un club qui existe vraiment ! Il cherche à retrouver le meurtrier d'un des membres du club car ce dernier serait en possession d'un journal disparu d'Arthur Conan Doyle. Un mystère plane autour de ce livre et le lecteur se demande mais qui a tué ce membre ? Est ce un autre membre ? Le descendant d'Arthur Conan Doyle qui est aussi à la recherche de ce journal ?
Cette investigation est celle qui est pour moi, la moins aboutie. Même si j'ai été bluffée par le dénouement de l'histoire, tout au long de cette enquête, ça manque cruellement d'actions.
Harold, le héros est fade, affublé d'un chapeau de chasse qui le  rend limite pathétique. Sa description du départ qui me faisait penser au stéréotype de l'adulte qui veut se prendre pour un adolescent, a été confortée au fil des pages. Graham MOORE a voulu en faire un héros alors qu'il n'y paraissait pas de prime à bord sauf qu'en jouant avec les clichés, il n'a pas réussi à le rendre crédible ! J'avais envie de lui dire "Bon, t'arrêtes une minute de jouer ?" J'ai eu du mal à le prendre au sérieux et je trouvais que même la manière de lui confier l'enquête était trop belle pour être vrai.
S'agissant de son acolyte Sarah, elle est amenée tellement de manière suspecte que même si on ne le veut pas, le lecteur est obligé de se méfier d'elle. Le lecteur sait qu'on va apprendre quelque chose sur elle et du coup, je me suis trop attachée à de petits détails la concernant pour apprécier pleinement certaines scènes.
          Quant à l'intrigue en elle-même, vers la fin, il y a eu un bon rebondissement mais tout au long, tout était prévisible. Le changement de lieu, passer des États-Unis à l'Angleterre, n'apporte rien ! Il y avait trop les codes d'une enquête classique que l'on retrouve dans les séries policières américaines : une poursuite, une filature, une scène clé qui a été vandalisée, une personne qui se déguise en ouvrier... Ça manquait cruellement d'originalité ! 
D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si Graham MOORE avant d'être écrivain était scénariste. De plus l'auteur, à un moment donné s'est trop attardé sur un détail anodin pour que moi lectrice (paranoïaque peut être) ne pense pas me méfier !
La trame de l'histoire était lisible, comme un mode d'emploi, on pouvait suivre étape par étape la manière de procéder de l'auteur.

       J'ai été soulagée de constater que conjointement à cette enquête et alternativement à chaque chapitre, il y en avait une autre, celle de 1900.
Dans cette enquête, c'est Arthur Conan Doyle qui joue le pseudo détective avec en guest-star Monsieur Bram Stocker (le papa de Dracula).
Le côté "réaliste" a un certain attrait même si les dialogues et quelques évènements n'ont pas existé ou comme l'auteur s'explique se sont déroulés quelques années après.
L'ambiance 1900 a joué un grand rôle dans le fait que cette enquête m'a beaucoup plu et que je n'ai pas renoncé à ce roman. Il y avait encore dans les rues de Londres, les lampes à gaz. Je m'imaginais bien cette lumière tamisée qui enveloppait les rues sinistres et les rues joyeuses de Londres. On est au début de l'évolution des techniques policières comme la prise des empreintes...
Conan DOYLE est victime d'un attentat par le biais d'une lettre piégée, il pense que son meurtrier veut attirer son attention car il aurait commis d'autres meurtres : ceux de filles suffragettes.
L'idée de départ était excellente, cela permettait de combiner l'histoire avec un grand H et l'enquête policière. Pourtant, cette enquête s'est essoufflée et le responsable est l'auteur lui même, qui a pris le partie de donner un caractère exécrable à Arthur Conan Doyle. Au départ, c'était amusant, à la longue épuisant !
J'ai été hors de moi lorsque "le personnage" d'Arthur Conan Doyle (voir photo) donnait ses impressions sur les femmes  – j'ai eu l'impression de découvrir un auteur misogyne ! Après quelques recherches, le point de vue d'Arthur Conan Doyle sur la place de la femme ressemblait un peu à ce que l'auteur nous décrivait dans ce livre. Pourtant, j'aime prendre du recul avec ce que la presse avait dit à l'époque et ce que l'auteur (Arthur) pensait vraiment. On ne le sera jamais mais bon, j'ai une certaine méfiance quand on voit, avec quelle facilité on peut en sortant du contexte vous faire dire des choses abominables !
Même si Graham MOORE a du faire de nombreuses recherches, a essayé d'être au plus juste sur le comportement du célèbre auteur, j'ai au fils des pages de moins en moins aimé Arthur Conan Doyle et fini par être un peu déçue ! Mais comme je le dis, précédemment, il faut prendre tout cela avec des pincettes !
Ensuite, j'ai regretté la manière dont l'enquête se clôture comme un soufflet qui monte dans le four et qui retombe à la sortie ! Que c'est dommage ! Pourquoi se donner autant de mal pour ne pas trouver un tueur à la hauteur de l'histoire !
Au final, j'aurai préféré que l'auteur se penche plus sur l'enquête de 1900. Comme, il a du inventer quelques faits, autant carrément oser une fin extraordinaire, non ?
[SPOILER] Pourquoi ne pas faire de Bram STOCKER, le tueur ? Ça aurait été osé mais aussi justifiable par sa quête d'histoires sanguinaires ! [SPOILER]

221B Baker Street est un bon roman qui plaira aux fans du célèbre détective mais il y a trop d'imperfections pour le rendre indispensable. Je ne pense pas lire d'autres romans de cet auteur – s'il y en a ;  mais pour autant, il m'a donné envie de me plonger dans les aventures de Sherlock Holmes. Alors, au moins avec cette lecture je n'aurais pas eu la sensation de perdre totalement mon temps.

Source gifs : * / *

© Melleaurel

22 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas celui ci mais j'aime bien ce genre de romans. j'ai lu beaucoup d'adaptations certaines meilleures que d'autres mais je suis curieuse par celle ci maintenant aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour la curiosité, c'est une bonne lecture ! ^^

      Supprimer
  2. Depuis toute jeune je lisais sans cesse Hercule Poirot et je ne voulais pas lire Sherlock Holmes pour rester fidèle à mon belge préféré. Un jour je me suis quand même pris l'intégrale et je peux te dire que c'est juste génial !! Je n'aurai jamais pensé que la série Sherlock pouvait être aussi proche, le personnage écrit par Conan Doyle est très moderne et attachant ! :) Bref je pense que ce livre pourrait me plaire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi du coup, je pense que sont les romans de Conan Doyle qui pourraient me plaire ! ;)

      Supprimer
  3. Je n'ai pas très envie de le lire ! Déjà je trouve le grand format beaucoup plus joli ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la couverture peut faire beaucoup..mais celle-ci je trouvais qu'elle était très belle ! ^^ Après comme tu m'as entendu me plaindre, ça n'a pas du t'encourager ;)

      Supprimer
  4. Je note le titre, je suis intriguée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi ! ;)

      Supprimer
  5. Tu m'as donné envie de me lire à nouveau Sherlock Holmes. Je me rappelle en avoir lu un il y a quelques années et je sais pas pourquoi j'en ai jamais repris.

    Par contre, je vais me dispenser de lire 221B, parce que les fins faibles, les personnages insupportables, la misogynie et les détails trop révélateurs c'est a peu près tout ce que je déteste dans un livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dès fois il faut être sage et passer son tour ! Par contre, j'ai bien envie de commencer les aventures de Sherlock ;)

      Supprimer
  6. Dommage pour cette petite déception :/ Si au moins ça t'as donné envie de lire du Sherlock Holmes c'est déjà ça ;)
    J'espère que ta prochaine lecture sera meilleure :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui, c'est toujours ça à prendre !! ;)

      Supprimer
  7. J'avais été très déçue par ce roman. Tout comme toi, j'avais été agacée par le côté grotesque de Harold. Et le pire, c'est que j'avais trouvé tout aussi ridicules les personnages et situations de l'enquête se déroulant dans le passé.

    J'espère du coup, que ta future découverte des aventures de Sherlock Holmes t'enthousiasmera bien plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ?? OMG ! Heureusement que j'ai plus apprécié celle qui se déroule dans le passé, sinon le livre aurait volé dans ma chambre ;)
      Je l'espère aussi pour Sherlock !

      Supprimer
  8. Je l'ai lu alors qu'il venait de sortir, mes parents me l'ayant offert. Je me souviens de l'avoir globalement apprécié mais pas plus. Il faudrait que je le relise mais ma PAL menace d'exploser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh moi personnellement je suis sûre de ne jamais le relire ;)

      Supprimer
  9. Dommage pour les imperfections ! Je ne pense pas que je le lirai mais comme toi, ça m'a donné envie de me replonger dans les aventures de Sherlock Holmes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense bientôt me procurer la première aventure de Sherlock ;)

      Supprimer
  10. Oh crap! Il me faisait terriblement envie depuis que je l'ai dans ma PAL...
    Les pastiches Sherlockien ne dépassent pas l'oeuvre originale de toute façon (sauf le Sherlock de la BBC :P).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que le Sherlock de la BBC est super ! ^^ Pas ce livre ;)

      Supprimer
  11. Depuis longtemps je dévore le blog de ta soeur, je ne sais pas comment j'ai fait pendant TOUT CE TEMPS pour passer à coté du tien, qui est juste génial! Tes chroniques sont super détaillées :3
    Je suis en plein sur mon mémoire sur Sherlock Holmes, et je pense lire ce livre prochainement. J'avoue que ça m'inquiète un peu toujours les réécritures de Sherlock Holmes ^^. En tout cas ton avis me donne envie de le voir d'un peu plus près :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;). Bon courage avec ton mémoire ;)

      Supprimer

Merci pour vos messages <3