29.1.16

Lettre d'une inconnue suivi de La ruelle au clair de lune


Résumé de l'édition

Un écrivain viennois apprend en lisant son courrier qu’une femme l’aime en secret d’un amour absolu depuis des années… Une nuit, un voyageur rencontre dans un bar un homme autrefois dominateur, aujourd’hui humilié par une fille à matelots… Ces deux nouvelles publiées en 1922 témoignent de l’art de Stefan Zweig pour dépeindre les tourments de l’amour non partagé, la passion qui brûle les cœurs et détruit les vies…

Mon avis
L'amour est au centre de ces deux nouvelles. Pourtant, ce n'est pas l'amour pur qui pousse Stefan ZWEIG à écrire ces nouvelles. L'auteur Autrichien cherche à faire parler, celui qui blesse,  qui frôle la limite de la folie.

Dans Lettre d'une inconnue, il est question d’une jeune femme perdue, qui a aimé mais qui ne veut rien en retour. Pour elle, l'amour ne se construit pas à deux mais se vit seul. Elle a préféré vivre avec cet amour à sens unique plutôt que de se révéler. Tout dans cette nouvelle montre que c’est un choix assumé
La forme épistolaire de Lettre d’une inconnue permet de le prouver mais aussi permet à l’expéditeur de coucher une sorte de testament. Elle n’est pas confrontée directement à la réaction du destinataire et c’est ce qu’elle veut. Ceci dit, ce procédé trouve vite une limite car assez rapidement, j’ai été agacée par la longueur de cette lettre. On a qu’un seul point de vue et il faut faire confiance au narrateur. Or, ce narrateur semble tout de suite un peu dérangé. Je ressentais le besoin d’une confrontation mais ce n’était clairement par l’intention de l’auteur. 
Pourtant, paradoxalement, j’ai apprécié la façon par laquelle l’auteur évoquait la détresse de cette personne. Stefan ZWEIG ne cherche pas à caricaturer les sentiments de la femme mais montre qu'une personne peut être tourmentée toute sa vie pour ne pas avoir oser. 
Dans cette nouvelle, il ne faut pas s'attendre à une réponse du destinataire, le lecteur peut à loisir s’imaginer ce que l’autre aurait pu répondre et ce n'est pas plus mal. L’auteur semble parler de quelque chose qu’il connait comme le ferait un médecin de l’amour qui chercherait un diagnostic. Une nouvelle qui s'apprécie après coup.

La seconde, La ruelle au claire de lune est totalement différente dans sa forme car il ne s’agit pas d’une lettre. J’ai eu l’impression d’avoir un extrait d’un roman qui raconterait un évènement qui s’est produit dans la vie d’un homme dont on sait peu de chose mais qui patiente dans un port de pêche. En se promenant, il entre dans un bordel mais il assiste aussi à cette occasion à l’humiliation d’un homme. Un homme qui tente de retrouver son épouse qu'il a négligée.
La nouvelle est plus courte que la première, ZWEIG maitrise ici, le rejet de la personne et les conséquences extrêmes d’un tel rejet. Même si le héro de cette nouvelle n’est pas concerné par cet amour, il est le témoin de cet amour « bancale » entre ce couple marié. Rapidement, le mari délaissé montre une part sombre. Il y a un basculement qui s’opère et notre héro préfère l’ignorer. Le lecteur en prend conscience. Il n’a pas l’intention de s’immiscer dans les histoires des autres et il sait que son passage dans cette ville ne va pas durer.
Une histoire dans un cours laps de temps, on s'attend alors à une chute. L’action se déroule sous nos yeux et n’est pas ancrée dans le passé. Cela donne un rythme à l’histoire et du coup, même si cette histoire est plus courte, j’ai eu l’impression de ressentir plus de chose. On ne se pose pas trop de questions, j'ai vécu plus intensément l'histoire.

Ce recueil de deux nouvelles a été relativement une bonne lecture même si pour ma part, ça ne sera pas non plus, celle du siècle. Je suis toujours au même point avec cet auteur, dans l’indécision. Pourtant, quelque chose me pousse à lui  laisser une énième chance avec un roman plus conséquent...Je ne sais pas encore lequel mais je sais qu’il a des œuvres citées en référence. Je verrai bien.


DE : Stefan ZWEIG
ÉDITION : Le livre de poche (2013)
PAGES : 96
LANGUE : Français (traduit par Danièle Valin)
LIEUX :  Vienne, Innsbruck (AUTRICHE) | FRANCE
PERSONNAGE(S) : /
THÈMES : Nouvelles | Passion | Solitude

22 commentaires:

  1. Je n'ai rien lu de Zweig jusqu'ici. J'ai Le monde d'hier dans ma PAL depuis un moment pourtant... Merci pour ton avis en tout cas ! Ta photo est superbe, comme à chaque fois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la photo ! ;) J'avais lu Le monde d'hier et j'étais passée totalement à côté ! J'espère que ça ne sera pas ton cas ;)

      Supprimer
  2. J'avais vu l'adaptation de "Lettre d'une inconnue" et je n'avais pas du tout aimé, donc je ne pense pas me lancer un jour dans le livre. ;)
    Par contre, j'ai "Marie-Antoinette" de cet auteur dans ma PAL qu'il faut absolument que je lise! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vu une partie de l'adaptation et j'avais plutôt bien accroché...Faudrait que je la regarde en entier pour me faire un avis ;)
      Bonne lecture alors de la biographie...J'ai lu celle d'Antonia FRASER et c'est pour moi, THE biographie de la Reine ;)

      Supprimer
  3. Dommage que ça n'ait pas été un peu plus que ça. J'ai eu des livres de l'auteur mais je n'en ai jamais lu. Peut etre un jour mais ça ne m'inspire pas vraiment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais surement en lire un autre mais je ne suis pas pressée ;)

      Supprimer
  4. Oh la la, ce n'est pas avec ce billet que je vais avoir envie de découvrir cet auteur :p :D
    Beau billet, bien argumenté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça manque d'enthousiasme ! ;) Merci

      Supprimer
  5. Je suis d'accord, la lettre est assez longue. Je me souviens l'avoir appréciée, même si je l'avais trouvée un peu longuette, comme tu le dis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que je reproche à l'auteur...Il ne va pas droit au but !

      Supprimer
  6. J'adore Zweig mais "Lettre..." n'est de loin pas son texte que je préfère. L'autre, je ne connais pas. Je te recommande vivement "Brûlant secret" - un bijou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du conseil ! Je le note !

      Supprimer
  7. Je n'ai pas lu ce classique mais il me tente pas mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de lui laisser une chance...

      Supprimer
  8. Je n'ai encore rien lu de cet auteur, pourtant c'est un auteur qui plait pas mal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est pour ça que je m'entête à le lire...J'essaye de trouver la magie de ses oeuvres ;)

      Supprimer
  9. Oh mince, comme toi ce n'est pas le grand amour avec Stefan Zweig mais je m'étais réconciliée avec l'auteur grâce à Lettre d'une inconnue justement. J'espérais qu'il en soit autant pour toi. Bon tu auras toujours essayé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je m'accroche ! Si je compare aux autres, je me dis que ces nouvelles étaient sympas mais j'aurai aimé avoir une révélation !

      Supprimer
  10. J'ai bien aimé Lettre d'une inconnue mais je préfère les livres plus "développés" de cet auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que ce soit long ou court avec lui, j'ai des difficultés...mais bon, je vais peut être trouver THE roman ;)

      Supprimer
  11. C'est dommage que tu n'accroches pas plus que cela. Zweig est l'un de mes auteurs préférés! Mon préféré est La Confusion des sentiments. J'espère qu'un jour tu auras une révélation, il le mérite vraiment à mon goût !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'espère aussi ! Je note ce titre et si j'ai une révélation, tu seras la première informée ;)

      Supprimer

Merci pour vos messages <3