21.2.15

Le Dahlia Noir (Le quatuor de Los Angeles #1)

::1::  ::2::  ::3::  ::4::
                                          DE : James ELLROY
EDITION : Rivages Noir
PAGES : 559
LANGUE : Français
LIEUX : Los Angeles, Boston, Medford (ÉTATS-UNIS) | Tijuana, Ensenada (MEXIQUE)
PERSONNAGE(S) : Dwight (Buck) Bleichert, Lee Blanchard, Kay Lake...
THEMES : Policier | Après Seconde Guerre Mondiale | Dahlia Noir
RÉSUMÉ DE L’ÉDITION
Le 15 janvier 1947, la police de Los Angeles trouve sur un terrain vague le cadavre nu d'une femme de 22 ans, Betty Short. Le corps est sectionné en deux au niveau de la taille, vidé de ses organes et de son sang, il présente de nombreuses lacérations et brûlures, notamment aux seins, et la bouche a été ouverte d'une oreille à l'autre. La police met toutes ses forces sur ce meurtre qui, à cause de la tendance de la victime à se vêtir de noir, devient "l'affaire Dahlia noir". Elle va faire la une du Herald Express pendant douze semaines.
MON AVIS
            Alors que la Seconde Guerre Mondiale fait encore rage sur le vieux continent, à Los Angeles, Dwight Bleichert patrouille dans les rues malfamées de ce paradis pour jeunes qui rêvent paillettes et cinéma. D'origine Allemande, c'est la police qu'il choisit. Il faut continuer à vivre, il faut des forces de l'ordre pour assurer la sécurité intérieure du Pays.
C'est dans ce contexte où le monde est en crise que James ELLROY tente de nous présenter son premier duo mais il faudra attendre la fin de la guerre pour que ce duo se forme véritablement et que l'on découvre plus leur personnalité.

Le Dahlia Noir est L'AFFAIRE de l'après guerre. Elizabeth Short a été découpée en deux, défigurée et déposée sur un terrain vague.
Très vite pour Bleichert et son acolyte, Blanchard, cette histoire va prendre des proportions qui les dépasseront.
C'est du point de vue de Bleichert que l'histoire est narrée. On comprend que ce meurtre aura un impact sur la vie professionnelle du policier comme personnelle.

          Au gré du style de James ELLROY, le lecteur partage le quotidien de ces deux policiers. Une amitié va naître entre les deux hommes. Parce qu'il faut une femme pour alléger cette ambiance masculine, Kay sera le dernier membre du trio. Son personnage est central car il permet aux deux personnages de se ressourcer, de quitter l'univers offusquant dans lequel ils évoluent. Bien que l'on ait peu de passages pour faire plus ample connaissance avec son personnage, j'ai eu conscience qu'elle était importante, sans toutefois savoir si je l'aimais bien ou si elle m'agaçait !

          Dans le Dahlia Noir, le lecteur est amené à entrer dans l'univers du policier et de son jargon. Avec un peu de temps pour me familiariser, j'ai aimé cet aspect dans ce roman. Le ton employé amène un univers "rude" qui est plaisant. Sans être grossier, c'est un univers d'homme et l'indulgence n'a pas sa place. L'auteur ne prend pas le temps d'habituer le lecteur au contexte. Lors de la description de la scène du meurtre, le lexique employé par l'auteur est assez cru. James ELLROY va nous en parler, sans passer par d'interminables métaphores ou préserver l'âme sensible du lecteur. Cette manière de procéder a rendu cette lecture très réaliste. J'ai eu la sensation d'être à côté des deux enquêteurs lors de la découverte du cadavre comme des multiples interrogatoires.

       L'écrivain n'épargne pas non plus ses personnages. La caricature du policier américain est ici écorchée. Les policiers ne sont pas exempts de vices et le narrateur aussi, n'hésite pas à profiter de la situation. Même le héros de la Première Guerre Mondiale en prend pour son grade.
L'image romanesque que j'ai eu des héros de guerre au fil de mes pérégrinations littéraires est ici malmenée, pas de beaux sentiments, c'est l'Homme avec tous ses défauts, ses imperfections qui est mis en avant.
Dans le Dahlia Noir, les personnages sont un peu « border line » car ils évoluent à la limite de la légalité.

         Quant à l'enquête policière, elle est très bien menée. James ELLROY est cohérent dans ses choix. Tout comme les personnages, on doute que l'affaire soit un jour classée. Pourtant, l'auteur astucieusement, donne au fur et à mesure, quelques indices. Il faudra attendre le dernier tiers pour se dire que l'histoire finira par être élucidée. Et même à ce stade, l'auteur peut encore surprendre le lecteur ! Les révélations (objectivement) ne sont pas attendues (même si durant ma lecture, je me suis rappelée de la fin...D'où l'intérêt de ne jamais voir un film avant de lire le livre...).

Le premier tome de la saga Le quatuor de Los Angeles a été une bonne surprise. Sans être un coup de cœur, j'ai aimé l'ambiance générale du roman et l'univers de l'auteur. Mon seul regret serait peut être le dernier chapitre. James ELLROY nous laisse sur une fin qui n'est pas satisfaisante à mon goût...On ne peut pas quitter Bleichert comme ça...Dommage ! (cri de frustration).

Je vais finir en vous laissant en lien, l'avis qui m'a donné envie de commencer cette saga : 
# Le Dahla Noir de James Ellroy par L'Etrange Bulletin.

 © Melleaurel

24 commentaires:

  1. Juste pour être sure, le film avec Josh Hartnett a été tiré du livre d'Ellroy? La première fois que je l'ai vu j'ai absolument rien compris et j'ai du le regarder une seconde fois.
    Je savais pas que c'était un vrai fait divers.

    Peu importe, il m'a l'air super intéressant, je le mets dans ma wishlist!

    Merci :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison ! Oui, c'est le film avec Josh Hartnett qui a adapté ce roman ;)

      Supprimer
  2. J'ai vu le film bien que je ne m'en rappelle pas du tout mais il faudrait que je tente le livre peut etre un jour pour voir ce que ça donne justement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison...J'avais vu aussi le film avant mais du coup, pas de chance, je me suis souvenue de quelques passages...Tu verras ;)

      Supprimer
  3. Je vais le lire très bientôt : une de mes futures lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cool ! Bonne lecture alors ! Je suis pressée de lire ton avis ;)

      Supprimer
  4. J'ai beaucoup aimé ce livre, il est vraiment percutant, et le style de l'auteur est envoutant :)
    Très belle chronique ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! ;) Comme tu le dis, le style est envoutant !

      Supprimer
  5. Les photos qui accompagnent tes articles sont toujours tellement belles :)
    J'avais beaucoup aimé ce livre aussi, et en fait je l'avais lu après avoir vu la première saison d'American Horror Story, où le Dahlia Noir apparait :) contente de voir que tu l'as aimé aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour les photos ! ;) J'ai entendu parler de cette série mais pas encore vu...

      Supprimer
  6. J'ai lu ce livre très jeune, et je pense que c'était pas le bon moment, je le relirai peut-être un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je peux comprendre ! Je ne sais pas si j'aurai réussi à le digérer si je l'avais lu plus jeune....

      Supprimer
  7. Un roman qui me tente pas beaucoup par contre il faudra qu'on regarde le film de nouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon !? Oui, il faudrait le revoir ! ;)

      Supprimer
  8. Je suis très intriguée, c'est un roman dont j'avais entendu parlé il y a un moment (surtout grâce au film) et c'est surtout un auteur que je serais curieuse de découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un très bon auteur que je ne connaissais pas avant ! Je ne peux que te le recommander...pour la curiosité au moins ;)

      Supprimer
  9. Je n'ai encore jamais lu de roman de James Ellroy et je me dis qu'il faudrait vraiment que je répare cette injustice ;) Heureuse que cette lecture t'ait plu, j'espère pouvoir la découvrir un jour aussi :)
    Bonne prochaine lecture :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'espère que ça sera une bonne découverte alors ! ;)

      Supprimer
  10. Je n'ai encore jamais vu le film, je vais plutôt me pencher sur le livre du coup (je t'avoue que je ne savais pas du tout que le film était tiré d'une adaptation). J'espère que j'aimerai autant que ça a été le cas pour toi. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as bien raison ! ;) Aujourd'hui, la majorité des films sont issus d'un roman ou d'un témoignage ! ;)

      Supprimer
  11. J'aime bien Ellory en général, et je pense que celui là pourrait me plaire!! Et j'adore la couverture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la nouvelle édition est sublime ! ;) Bonne lecture alors ! ;)

      Supprimer
  12. C'est l'un des tous premiers livres que je me suis procurée à la suite de la création de mon blog .. et il attend toujours sagement sur mes étagères ^^"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est dommage de le laisser aussi longtemps sur une étagère en même temps vu le nombre de livres de ta PAL....J'hallucine à chaque fois ! ;)

      Supprimer

Merci pour vos messages <3