15.12.15

Pride & Prejudice


Résumé de l'édition

When Elizabeth Bennet meets Mr. Darcy she is repelled by his overbearing pride, and prejudice towards her family. But the Bennet girls are in need of financial security in the shape of husbands, so when Darcy's friend, the affable Mr. Bingley, forms an attachment to Jane, Darcy becomes increasingly hard to avoid. Polite society will be turned upside down in this witty drama of friendship, rivalry, and love—Jane Austen's classic romance novel.

En français ?

Traduction personnelle

Quand Elizabeth Bennet rencontre Mr. Darcy, elle est repoussée par son orgueil apparent (dominant), et le préjugé qu'il a, à l'encontre de sa famille. Mais les filles Bennet ont besoin de la sécurité financière qu'elles trouveront chez leurs maris, aussi quand l'ami de Darcy, l'affable Mr. Bingley, forme un attachement pour Jane, Darcy devient de plus en plus difficile à éviter. La société polie sera renversée dans ce drame plein d'esprit, d'amitié, de rivalité et d'amour.

Mon avis                                                      

Il y a des instants que l'on voudrait capturer pour pouvoir les redécouvrir, les revivre ne serait-ce qu'un court moment. Pride & Prejudice ou Orgueil et Préjugés (en français) est de ces romans qui vous donne cette impression. Tous les personnages vous semblent familier et les retrouver une nouvelle fois, vous rend nostalgique.

J'ai un attachement particulier pour les œuvres de Jane AUSTEN, il m'est très difficile de trouver des défauts (sauf peut être pour Mansfield Park...) et lorsque Elodie du blog Petits Bonheurs et Grandes Lectures a proposé une lecture commune entre les participantes du challenge, je n'ai pas hésité une seule seconde.

Le speech de départ est assez classique pour l'époque. Elizabeth et ses sœurs vivent paisiblement dans leur maison de campagne. La mère, en bonne marâtre cherche à tout prix à faire épouser ses filles de beaux partis. Lorsqu'un nouveau voisin arrive et qu'il s'avère qu'il soit assez fortuné, Mrs. Bennet n'hésite pas une seule seconde à tout faire pour le rencontrer. Le nouvel arrivant est Mr. Bingley. Il est jeune et beau mais plus que tout célibataire. N'étant pas venu seul, les sœurs Bennet vont découvrir que dans l'entourage du bel homme, il y a un certain Mr. Darcy, que tout le monde connaît mais pas forcément pour les bonnes raisons. C'est ici, qu'il y a une réelle originalité avec les histoires de l'époque et qui feront la marque de fabrique de l'auteure. Jane AUSTEN n'a que faire du prince charmant bien sous tout rapport, son héros a du caractère et peut importe au fond s'il peut blesser la vanité des demoiselles. Celui-ci, n'a de cesse de juger rapidement ce qu'il semble considérer comme « le bas monde » et il donne une impression de suffisance.

Jane AUSTEN est maîtresse dans l'art de vous raconter une histoire qui semble compromise sur tous les points, en une histoire d'amour qui traverse les décennies, que dis-je les siècles.
Elle peint le portait de la société anglaise avec un soucis de vérité même si c'est pour la tourner en dérision.
On retrouve la mère prête à tout pour marier ses filles, les nobles anglais qui dénigrent la classe populaire dont est issue la famille Bennet entre autre. Mais plus que tout, pour l'époque, elle arrive par les traits de Mr. Collins par exemple, à évoquer cette volonté de l'ascension sociale ; par ceux de Charlotte, la peur de se retrouver seule lorsque l'on a dépassé un certain âge mais aussi par ceux d'Elizabeth Bennet, une volonté d'indépendance de la femme à toute épreuve.

Écrit durant une période trouble de l'Angleterre – le pays est en guerre - ce roman laisse une emprunte du contexte en y intégrant de jeunes soldats mais aussi en évoquant les habitudes de ceux-ci où certains ont des mœurs contestables. Jane AUSTEN étant contemporaine à cette période, c'est presque comme si elle y insérait une page de son journal. On n'est pas sans ignorer qu'un de ses frères était dans la marine anglaise.
On y découvre les habitudes des anglais de l'époque et la scène de bal devient un indispensable des romans de Jane AUSTEN. C'est souvent à cette occasion que l'on rencontre du monde et que les langues se délient. Les codes sont importants et un geste ou une parole peut vous bannir de la société anglaise.

Pride & Prejudice offre avec cette lecture une idée de la régence anglaise, tout en dénonçant quelques pratiques, us que l'auteure trouvait désuète. L'humour étant l'arme de l'auteure, on se surprend à attendre les joutes oratoires entre les personnages. Les situations complexes dans lesquelles, elle aime faire tomber les protagonistes, semblent perdues d'avance mais c'est sous-estimer le génie de Miss Austen. Il y a toujours une part de surprise même si l'on peut aisément imaginer la fin.

Cette relecture m'a permis de redécouvrir ce roman que je pensais connaître sous le bout des doigts et finalement, ce n'était pas le cas. Peut être est-ce du au fait que je l'ai lu en anglais ? Toujours est-il qu'en le refermant, j'ai eu envie de le recommencer...

                                          DE : Jane AUSTEN
EDITION : Vintage (2014)
PAGES : 443
LANGUE : Anglais (a été traduit)
LIEUX :  Longbourn, Meryton, Netherfield, Hunsford, Lambton, Hertfordshire, Londres (ANGLETERRE)
PERSONNAGE(S) : Elizabeth Bennet, Jane Bennet, Darcy, Bingley...
THEMES : Régence anglaise | Bal | Romantique

18 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec toi "Mansfield Park" est à mon sens le moins réussi de l'auteur... Mais O&P... Une merveille dont on ne se lasse jamais :) (Et Persuasion bien entendu ;) )... Cette couverture est à tomber! (mon côté très superficielle ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, j'ai aussi craqué pour la couverture! :) Persuasion est un de mes préférés :D

      Supprimer
  2. Ce classique est tellement génial <3 Il faudrait que je le lise en V.O. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras en anglais, on a l'impression de le redécouvrir ;)

      Supprimer
  3. Ah il faut vraiment vraiment que je le lise un jour! Je l'a en VO depuis des années mais je ne me suis jamais plongée dedans... un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère en 2016 ! S'il faut je te le rappellerai ;)

      Supprimer
  4. Rien à ajouter à ce que tu dis !!!
    Si ce n'est que ma prochaine relecture sera aussi en anglais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras c'est un véritable plaisir...:D

      Supprimer
  5. Ton édition est superbe ! Et ce classique l'est tout autant.. à ce que j'ai entendu. Il faut absolument que je le lise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, obligatoire ! ;) J'aime beaucoup cette édition et j'ai pu constater qu'elle ne s'abimait pas durant la lecture ;)

      Supprimer
  6. Ca m'a donné envie de lire les romans de Austen que je n'ai pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! Raison & sentiment ! Obligatoire !

      Supprimer
  7. Je ne l'ai jamais lu mais il me tente vraiment beaucoup :) Ce que tu en dis me donne très envie de le découvrir :)
    Bonne prochaine lecture à toi :) Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! ;) Je ne peux que le recommander mais quand c'est Jane Austen, je les conseille tous sauf Mansfield Park

      Supprimer
  8. Je n'ai lu qu'Orgueil et préjugés et Northanger Abbey pour le moment. Mais celui-ci est un chef d’œuvre <3 Ton édition a l'air magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'édition est très belle. Elle ne s'abime pas lorsque tu lis (bon après faut faire attention hein ;) ) et j'ai vu les couvertures pour les autres : A TOMBER !

      Supprimer
  9. Ce roman <3 Coup de cœur à chaque lecture :)

    RépondreSupprimer
  10. Je vois que je ne suis pas la seule à a oir des envies de relecture en ce moment. Ce roman je l'ai découvert il n'y a pas si longtemps que ça en fait (2012 je crois, mais en ayant déjà plusieurs fois visionné les diverses adaptation, jusqu'à la version Bollywood) et cela a été un énorme coup de coeur. On y rit, hait et souffre au diapason des personnages, tout en découvrant une analyse très mordante de la bonne société pré-victorienne. Un régal.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos messages <3