24.12.15

Moonlight Over Paris (#3)


Résumé de l'édition

It’s the spring of 1924, and Lady Helena Montagu-Douglas-Parr has just arrived in France. On the mend after a near-fatal illness, she is ready to embrace the restless, heady allure of the City of Lights. Her parents have given her one year to live with her eccentric aunt in Paris and Helena means to make the most of her time. She’s quickly drawn into the world of the Lost Generation and its circle of American expatriates, and with their encouragement, she finds the courage to pursue her dream of becoming an artist.

One of those expats is Sam Howard, a journalist working for the Chicago Tribune. Irascible, plain-spoken, and scarred by his experiences during the war, Sam is simply the most fascinating man she has ever met. He’s also entirely unsuitable.

As Paris is born anew, rising phoenix-like from the ashes of the Great War, Helena realizes that she, too, is changing. The good girl she once was, so dutiful and obedient, so aware of her place in the world, is gone forever. Yet now that she has shed her old self, who will she become, and where, and with whom, does she belong…?


En français ?

Traduction personnelle

C'est le Printemps de 1924 et Lady Helena Montagu-Douglas Parr est juste arrivée en France. Sur la voie de la guérison après une maladie quasi fatale, elle est prête à embrasser l'agitation, l'allure grisante de la Ville Lumière. Ses parents lui ont donné 1 an pour vivre avec sa tante excentrique à Paris et Helena va mettre en oeuvre les moyens de tirer le meilleur de son temps. Elle est rapidement aspirée dans le monde de la Génération Perdue, de son cercle d'expatriés Américains et avec leurs encouragements, elle trouve le courage de poursuivre son rêve de devenir artiste.

Un de ces expatriés est Sam Howard, un journaliste travaillant pour le Chicago Tribune. Irascible , franc, et marqué par ses expériences pendant la guerre , Sam est tout simplement l'homme le plus fascinant qu'elle n'a jamais rencontré . Il est aussi tout à fait inapproprié.

Comme Paris naît de nouveau, comme un phénix des cendres de la Grande Guerre , Helena se rend compte qu'elle aussi , est en train de changer. La bonne fille, qu'elle était autrefois - respectueuse et obéissante, si consciente de sa place dans le monde, est partie pour toujours. Maintenant qu'elle s'est débarrassée de son ancien elle, Que va-t-elle devenir, et où ? Et à qui, va-t-elle appartenir ?

Mon avis                                         


Dans les années 1920, la Ville Lumière cherche à nouveau à briller de mille feux. La Première Guerre Mondiale semble loin mais lorsque l'on s'arrête un peu, on y voit encore les stigmates : certains mutilés airent dans les halls de marchés. Les étrangers cherchent à renouer avec le passé de cette ville et de nombreux américains s'y installent. Le nouveau Paris veut montrer qu'il n'est plus un traumatisé. La joie, la fête renouent avec ses habitants. De nombreuses soirées où les mœurs se libèrent font leur apparition, les artistes cherchent à apprivoiser cette ville qui jadis faisait rêver...

Avec cette soif de changement, Jennifer ROBSON embarque l'héroïne dans le Paris festif mais aussi avant-gardiste. Helena est une fille de bonne famille, personne ne connaît son passé sauf sa tante, une grande extravertie qui est bien intégrée dans la Capitale française.
En arrivant à Paris, elle veut participer à cet enthousiasme collectif mais surtout elle veut tenter sa chance : devenir peintre.
L'auteure nous convie dans le monde des artistes, où rêver est encore permis. On s'installe dans les ateliers de l'Académie de CZERNY.
Elle veut découvrir la vraie vie sans que ses parents soient sur son dos. A 28 ans, elle a une soif de liberté qui se justifie facilement avec son âge. On ne fait pas la connaissance d'une héroïne naïve. Le lecteur en a déjà entendu parlé dans les deux autres romans de l'auteure (Somewhere in France et After The War is Over) mais on ne la connait pas assez. Ce roman peut vraiment être lu indépendamment !
Helena a tout du personnage qui veut dépoussiérer les codes du passé tout en ayant le cœur sur la main. Ses nouveaux amis ne sont pas de son rang mais peut importe. Elle veut vivre de son art. C'est sa maladie lui a ouvert les yeux mais surtout lui a permis de tenter des choses qu'elle ne pensait pouvoir faire un jour.
Sa rencontre avec Sam est un de ces événements qui vont la pousser à se surpasser. Cet américain arrive à la pousser dans ses retranchements mais il ne semble pas tout dévoiler.
Une histoire d'amour nous pend au nez, mais contrairement à l'idée que l'on pourrait avoir ce n'est pas ce que l'auteure cherche à mettre en avant.

Jennifer ROBSON arrive avec facilité à nous faire embarquer dans le Paris des années 20 où l'on peut croiser à tout moment Ernest HEMINGWAY, le couple FITZGERALD ou lorsque l'on veut lire un bon roman anglais tomber sur la propriétaire de la librairie Shakespeare and Company. En mêlant la fiction et la réalité, j'ai été saisie par cette ambiance si particulière de la Lost Generation. Ils ont connu les horreurs de la guerre et veulent désormais faire fi des convenances.
Le roman est rythmé par ces rencontres mais aussi par les soirées. Les protagonistes vivent au jour le jour. C'est vraiment ce qui ressort de cette période. Paris se dessine sous nos yeux, Jennifer ROBSON nous promène au fil des quartiers. C'est un Paris bohème comme on le fantasme, on l'aime.

Moonlight Over Paris fut une très belle lecture qui m'a permis de voguer le long de la Seine. C'est un roman qui donne le sourire, on se perd dans les années 20 et c'est tout simplement ce que je recherchais.

Un énorme Merci à Jennifer ROBSON pour l'envoi de ce roman ! Il ne sort qu'en janvier et j'ai été très fière de pouvoir le lire en avance ! 

Bientôt sortira Fall of Poppies, une anthologie sur la Première Guerre Mondiale. La nouvelle de Jennifer ROBSON concerne un des personnages...J'ai hâte !

Je tente un nouveau rendez-vous, juste en dessous, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! C'est comme un petit "bonus" ! 


RECETTE / MACARONS
à la framboise et chocolat/noisette
with raspberry and chocolate/hazelnut


::1::  ::2::  ::3:
                                          DE : Jennifer ROBSON
EDITION : William Morrow P.S. (19/01/2016)
PAGES : 352
LANGUE : Anglais (pas encore traduit)
LIEUX : Londres(ANGLETERRE)| Antibes, Paris (FRANCE) | New York (ÉTATS-UNIS)
PERSONNAGE(S) : Helena Parr, Sam Howard, Étienne Moreau, Mathilde Renault...
THEMES : Romance | Historique | Années folles.

8 commentaires:

  1. C'est tout à fait le type de livres qui me tentent en ce moment puisque je suis dans une période Lost Generation. Je le note tout en haut de ma liste de futurs achats ! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Oui, j'aime beaucoup aussi cette période <3

      Supprimer
  2. Oh ça devrait me plaire ce titre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le conseille vraiment, pas uniquement parce que j'adore la plume de l'auteure mais parce qu'elle met à l'honneur la femme ! ;)

      Supprimer
  3. La couverture est magnifique!!! Bon, je le note dans ma WL... :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On succombe devant cette couverture !

      Supprimer
  4. Magnifique couverture en effet :) Et tu en parles très bien :) Celui-ci me tente assez :)
    Bonne prochaine lecture :) Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Il faut être tenté ;)

      Supprimer

Merci pour vos messages <3